L'Oise

Oise : que faut-il savoir sur le château de Pierrefonds ?

Le château de Pierrefonds est un château construit sur une colline dominant l’Oise, à Pierrefonds, en banlieue de Paris. Il a été le dernier château construit par le roi Louis XIV de France et est resté la maison de campagne de ses descendants jusqu’à la Révolution française. Il est aujourd’hui ouvert aux visiteurs. Le château est situé sur une colline romantique, exotique et mystérieuse.

L’histoire du château de Pierrefonds

Le château de Pierrefonds est l’un des châteaux les plus célèbres de France. Selon les experts, il s’agit de la plus magnifique forteresse médiévale d’Europe. L’histoire de ce célèbre château est pleine d’événements riches et intéressants.

L’histoire du château de Pierrefonds commence en 1390, lorsque Jean II Le Meingre, maréchal Boucicaut, commence à construire un château sur un rocher au-dessus de l’Oise. La première pierre est posée le 5 septembre 1396. Au départ, il s’agissait d’une forteresse dotée de quatre tours et entourée de douves. Il a fallu seize ans pour achever la construction. Plus tard, deux tours supplémentaires ont été ajoutées à sa structure, portant le nombre total à huit.

Vers la fin de la guerre de Cent Ans, le château est capturé par les Anglais. Louis XI le reprend et le reconstruit. À la Renaissance, Pierrefonds connaît une nouvelle période de splendeur. Il devient une résidence prestigieuse pour les rois et accueille plusieurs personnalités importantes telles que Catherine de Médicis et Henri III.

Malheureusement, son destin fut également tragique : il tomba entre les mains de brigands et de pillards à plusieurs reprises au cours de son histoire. En fait, au cours de son existence, Pierrefonds a servi de prison au roi Charles VI et à Louis XI.

Aujourd’hui, Pierrefonds est un monument historique. Cependant, il n’en a pas toujours été ainsi. Le château a eu de nombreux propriétaires tout au long de son histoire et a connu de nombreuses utilisations différentes, servant à des fins diverses.

Vous pourriez aussi aimer...